SANS TITRE, De présence à présence
L'interaction que j'ai constatée entre l'acte de peindre et son objet d'observation m'a amenée à m'interroger sur ce lien et à questionner les limites de la peinture.
Après des performances menées avec des musiciens en 2009, j'ai pris le parti de m'adresser à la nature, aux arbres en particulier, plutôt qu'à l'humain.
De présence à présence, dans un geste pur à l'eau sur la pierre, le sol, un rebord de fenêtre… 

Le geste est peinture, sa trace, presque aussi éphémère que la danse, à peine tangible est active.

Expérience très forte, passionnante sur le moment, mais qui, ne laissant aucune trace visible, s'estompe en moi comme un rêve.
2009-2017
Eau

presence

presence